Bonjour frères et soeurs du Gabon et d'ailleurs. Je lance ce sujet dans le but de faire évoluer les arts martiaux au Gabon par des actes fédérateurs et constructifs. Je fais comme vous un constat: le Gabon regorge de talents extraordinaires; mais à notre grand regret, ces talents ne sont pas revalorisés par les instances locales. Il n'existe pas de réel encadrement qui permette aux pratiquants d'évoluer dans de bonnes conditions. La communication fait aussi défaut dans notre pays. Je peux citer une tonnes de défaillances qui handicapent la progression des arts martiaux de notre pays. Aussi, je pense que nous qui vivons à l'étranger avons la chance de participer à la vie des arts martiaux dans les différents pays où nous sommes et d'acquérir de l'expérience. Je propose donc qu'il se mette au point un programme de rencontres pendant les vacances d'été où on pourrait animer des stages gratuits dans différentes disciplines et apporter des conseils aux pratiquants. Je sais que c'est difficile à mettre en place, alors j'attends vos suggestions.

Vues : 137

Y répondre

Réponses à cette discussion

Sur ceux, bien à vous et vive le gabao en force....
Salut frangin!
Je ne réponds que tardivement à ton message à cause d'un gros souci de connexion chez moi. Cela dit, tu as raison lorsque tu parles de sagesse, d'humilité et de volonté. C'est justement ce que j'espère que nous arriverons à développer; et grace à cela, nous pourrons faire des choses. Pour le moment, rien n'est fait. Nous avons juste un projet qui est entrain de naître. Développer une plateforme qui fasse connaître les pratiquants gabonais de par le monde, créer des liens entre eux quelles que soient leurs pratiques, construire ensemble des projets sur le développement des arts martiaux au Gabon et en Afrique. Voici nos objectifs sur le long terme. Et pour y arriver, il faudra du temps, de la volonté et beaucoup de sagesse. C'est pour cette raison que notre mission première est de faire connaître Gabao Athlètes à tous les pratiquants gabonais, les faire venir vers nous pour monter tout ceci ensemble, en espérant bien sûr qu'ils veuillent bien participer. nous ne ferons rien au Gabon si les locaux ne veulent rien faire et s'ils attendent que ça se passe tout seul. J'ai donc proposé de commencer par des petites rencontres qui je l'espère, deviendront importantes sous peu de temps, et qui apporteront un plus aux pratiquants vivant au pays. Comme tu vas à Libreville frangin, je te prie de prendre contact avec tous les clubs que tu pourras rencontrer, quelle que soit la discipline: prendre le nom du club, le nom de l'enseignant, son contact, ses horaires de cours, son mail, photos s'il y en a, etc. Nous prendrons contact avec eux par mail de préférence. Parle leur de Gabao Athlètes et du bien fondé de notre démarche. C'est un complément à la mission de Super Lee. Alors, tu te sens de mener à bien cette mission? Gabao en Force mon frère!
Salut frangin,

Ceci dit, rien de plus à rajoutè a ton commentaire car de manière générale a travers nos differents interventions au forum , telle est les souhait que tous nous aspirons face a ce projet commun.Cependant frangin, Une fois à lbv d'ici là ! je compte bien donner le meilleur de moi face a ce projet mais pour l'heure croissons tous les doigts afin que le tunnelle puisse voir le jour comme ça se doit. Sur ceux,bien à tous et vive Gabao en Force....

Bonjour mon frère.

Le présent message est mon message de retour sur le site. Il y a longtemps que je n'étais plus venu. Je viens de traverser une très longue période quelque peu perturbée et pleine; d'où mon absence prolongée. Cela dit, je suis ravi de voir que beaucoup de nos frères nous rejoignent sur le site pour partager et développer le projet de connecter toute la communauté des pratiquants gabonais et africains. Je connais très mal l'histoire des arts martiaux chinois au Gabon actuellement car je n'y vis plus depuis un certain temps. Mais depuis que j'ai quitté le pays, j'ai sans cesse manifesté une grande envie de continuer à participer à la vie du Kung Fu dans mon pays. Mais hélas, je n'ai pas trouvé d'oreille attentive.

Par ailleurs, ce qui mine le monde des arts martiaux chinois au Gabon ce n'est pas le ministère des sports et la corruption qui règne au sein des fédés. C'est la prétention des uns et des autres. Tout le monde se dit fort, ancien, gradé, plus expérimenté, plus fort, plus vieux pratiquant, etc. Lorsqu'il faut créer une structure commune pour développer le kung fu, chacun des acteurs du pays veut être chef car c'est le pionnier, c'est le plus gradé, c'est le plus fort et j'en passe. Alors on se divise et chacun pratique de son côté et rien n'avance.

Tous les pratiquants de Kung Fu qui ont commencé cet art au Gabon connaissent Thamasix car c'est le pionnier. Mais beaucoup ne l'ont certainement pas connu directement. D'autres ont évolué indépendamment de l'existence de Thamasix. Ces personnes ont des responsabilités qui n'ont rien à voir avec Thamasix; et si on en parle, il n'est nul besoin de rappeler que Thamasix est le père fondateur du kung fu au Gabon. Et on ne parle des gens que lorsque le besoin se faire ressentir. Ce site est un lieu de rencontres des pratiquants, un lieu de partage, pas un panneau de pub pour tel ou tel individu. Si tu veux nous parler de ton maître, tu as le droit. Mais ceux dont il n'a pas été le maître et qui ne le connaissent peut-être pas directement ne peuvent pas en parler. Ils ne parlent que de ceux qu'ils connaissent; et ce sont ces personnes que tu désignes par le terme de Bébé.

Pour finir, j'ai commencé le Kung fu en 1992 (avec Me Sams et Me Médard) après avoir pratiqué du Taekwondo (je suis certainement un bébé à tes yeux) et depuis 1997, je vis en France où j'ai créé une école de kung fu et où je suis membre du Comité Français de Wushu, membre de la fédération internationale de kung fu traditionnel. Je suis directeur régional fédéral avec une certaine expérience. Mais cette expérience ne profitera jamais aux gabonais car les mentalités n'ont pas évolué et la tolérance et le respect ne font pas partie de notre langage au Gabon. Essaie de relire tous les messages que tu as mis sur le site et tu comprendras de quoi je parle. Lorsque je passerai au Gabon, je te passerai un coup de fil pour qu'on puisse se voir.

Amicalement.

Désolé a tous pour la precipitation de mon écriture!!! rapidité de frappe sur le clavier !!!!!!!!

Bonjour Laotsé Mve.

Après avoir lu tes derniers propos, je pense que Gabao Martial Arts est devenu un terrain de règlements de comptes. Ce n'était pas l'idée d'origine de cette plateforme.

Ce site n'est pas un site de Kung Fu. C'est un espace dont la mission principale est de réunir tous les pratiquants d'arts martiaux gabonais à travers le monde afin de partager nos expériences, et de les mettre en commun pour faire avancer ceux de nos frères pratiquants qui n'ont pas la chance que nous avons eue. Nous avons des champions gabonais qui excellent dans diverses disciplines et il faut qu'ils mettent leur savoir au service de leurs frères. Si tu relis mon message de départ, c'est ce que je voulais dire. Il n'a jamais été question de débattre sur le Kung Fu en particulier même si je suis pratiquant de Kung Fu.

Par ailleurs, en relisant, je vois que tu parles de "hiérarchie", de "superman" "simple attestation d'une fédé internationale", etc, je ne sais pas qui tu désignes par ces termes, mais je pense que nous ne sommes pas là pour ça. Nous devons du respect à tout le monde. Si tu as des conflits avec quelqu'un en particulier, je te prie de le garder pour toi et de gérer cela avec cette personne. Il semble de toute évidence que tu nourrisses une certaine animosité envers quelques personnes sans les citer. Cela ne nous regarde pas. Tous ceux qui gèrent ce site ne font pas du Kung Fu et n'ont rien à voir avec ces conflits qui minent le développement du Kung Fu au Gabon. Au contraire, nous essayons de vous aider à vous développer comme le font d'autres pays. J'ai commencé le Kung Fu au Gabon, j'ai poursuivi en France, je vais régulièrement aux Etats-Unis (où vit actuellement mon Grand Maître), et je vais également en Chine pour parfaire ma formation. Je n'ai pas envie d'étaler mon savoir ni mes diplômes, mais ce que j'ai appris au cours de ma formation, si seulement je pouvais le partager avec mes frères gabonais, ce serait bien. Seulement, dès que tu proposes de faire quelque chose, on te sort de grandes théories.

Si tu prends un de nos petits frères en la personne de Guy-Roger NZAMBA (le fondateur de ce site), c'est un jeune gabonais qui est en lien direct  avec le fondateur du Choï Kwang Do. C'est son bras droit. Ce jeune a une expérience que personne d'autre n'a. S'il propose de la partager, on lui sortira aussi de grandes philosophies. Bref, c'est ça le problème au Gabon.

Certains ont fait n'importe quoi dans le passé. Aujourd'hui, on apporte un nouveau souffle et comment sommes-nous reçus et traités?  Nous n'avons pas l'intension de prendre vos places, on veut juste vous aider.  Si ça ne vous intéresse pas, on ira le faire ailleurs comme je le fais déjà avec le Sénégal, c'est dommage que ce soit d'autres qui en profitent.

mon chér frére bertrand.

Tout d'abord , je me ravi de ton intervention sur ce aspect de debat et ma foi je partage ton point de vu sur les réalités malheureuse de nos sports, arts martiaux au sein de notre pays.

Je trouve cette situation trés triste pour nous et futur ??? rélève !

Pour aller a l'essentiél, je dirai entre deux mots que : loin de moi, de nous de vouloir briquer des postes au pays ou quoi que soit comme certains de nos dirigeants croient toujours pour certains. Je pense que pour nous tous , passionnée  de nos diverses styles , notre objectifs est d'exposer nos motivations à certains responsables locaux ayant le sens de l'écoute et qui trouver des créneaux pour se faire enttendre dans les medias afin afin d'exposer nos motivation j'enttends POSITIF. C'est vrai sa peu ne pas aboutir à qlq choses mais cela ne nous coute rien de prendre des initiatives pour le faire . Je souhaiterais pour la petite communauté ,cultivant le desir trés profond de reussir , investissons nous et valorisons d'avantage nos savoir à qui de droit bref . Je ne t'apprends rien en disant que je me suis rendu rendu compte que parfois notre manque de motivation est souvent du au faite que il a souvent un grand nombres pour la cause mais lordqu'il s'agit de prendre des initiatives sur le terrain,  c'est le moins nombres qui sy cole au train !

Pour que cela soit realisable , nous devons mettre un comité  de creation et je crois que sa ira.

Pour se faire il faut que nous nous retrouvions tous afin d'échanger le plus souvent possible.

Je veux aider , nous volons aider et permettre a ceux que notre nos sports ,arts reetrouvent leur envols d'autrefois . C'est serait pour nousla veritable union . 

En bon enttendeur salut  et amitiés ...

PS: T'en fais pas si je descends d'ici comme promis , je ne manquerais pas de te contacter .

Fais mois suivre simplement tés cordonnées par mail.

A bientôt ...

salut ls frangins et frangines du gabon et la diaspora.moi j suis daniel 2betouke je resisde pour l'instant au kamer je ss te tous coeur avec vous fait un progamme de rencontre pour qu'on peux se retrouvé au pays pour le lancement du projet.bien de choses a vs sportivement

RSS

Badge

Chargement en cours…

À propos

Anniversaires

Il n'y a aucun anniversaire aujourd'hui

G.M.A CONNECTIONS

free counters

Liens Internet de GMA

EN VEDETTE SUR GABAO ATHLETES (INTERVIEWS)

INTERVIEW AVEC LE MAITRE GHISLAIN NZEH NDONG

Ceinture noire 3e Dan et diplômé d’Etat en Kung Fu, il enseigne cette discipline au sein de l’Ecole Long Tao dont le siège est à Toulouse, avec quelques antennes ailleurs en France et en Afrique (Sénégal).

Cliquez ici pour en lire plus

          --------------------

INTERVIEW AVEC LE Maître Olivier NGUEMA AKWE

Ceinture noire 3°dan de shaolin kung fu, 2° dan de kung fu wu dang, 1°dan de Kung fu traditionnel wu tao, maître de nin-jutsu.
" Cliquez ici pour lire l'interview du Maître Olivier NGUEMA AKWE par Gabao Athletes"

           --------------------


INTERVIEW AVEC LE MAITRE BIYO'O ARMEL ( 2è DANG WUQKD)

Instructeur de Qwankido au GABON, Entraineur National Technique et Directeur Technique de la Ligue de l'Estuaire.
." Cliquez ici pour lire l'interview du maitre Biyo'o par Gabao Athletes"

GMA Wear

© 2018   Créé par Guy-Roger Nzamba.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation