Bonjour frères et soeurs du Gabon et d'ailleurs. Je lance ce sujet dans le but de faire évoluer les arts martiaux au Gabon par des actes fédérateurs et constructifs. Je fais comme vous un constat: le Gabon regorge de talents extraordinaires; mais à notre grand regret, ces talents ne sont pas revalorisés par les instances locales. Il n'existe pas de réel encadrement qui permette aux pratiquants d'évoluer dans de bonnes conditions. La communication fait aussi défaut dans notre pays. Je peux citer une tonnes de défaillances qui handicapent la progression des arts martiaux de notre pays. Aussi, je pense que nous qui vivons à l'étranger avons la chance de participer à la vie des arts martiaux dans les différents pays où nous sommes et d'acquérir de l'expérience. Je propose donc qu'il se mette au point un programme de rencontres pendant les vacances d'été où on pourrait animer des stages gratuits dans différentes disciplines et apporter des conseils aux pratiquants. Je sais que c'est difficile à mettre en place, alors j'attends vos suggestions.

Vues : 147

Y répondre

Réponses à cette discussion

Yes, Yes!!! Bien dis frere! Le Gabon en a besoin. Nous avons des champions ki se laissent aller..la cause?...pas d'encadrement. Et comme tu dis, nous avons beaucoup des talents hors du pays ki ne sont meme pas connu au pays. Nous ki sommes a l'etranger et avons cette chance d'evoluer dans differentes disciplines de combats et connaissant les realites de nos freres pratiquants au pays devons faire de notre mieux pour ces talents du pays dans les arts martiaux. Le frangin "Maitre super Lee" avait pensé au meme sujet par rapport aux arts martiaux au pays. Je suis 100% pour cela. Si c'est possible de l'organiser l'annee prochaine, comme ca, cela nous donne du temps a se preparer et tout.
J'ai eu l'idee de creer ce reseau du faite ke je ne pouvais pas trouver un site dedié aux arts martiaux du Gabon...le seul site de sport ke je connais est "les pantheres" du football...meme l'AGAKADO ki a une presence enorme au pays n'as de site internet...Je pense ke "Gabao Athlete" fera des merveilles. Meme les "nuits des arts martiaux" au Gabon..aucun site pour afficher les photos, les champions ou les presentations de toutes disciplines...Vraiment. Cela fait tres plaisir de rencontrer des frere comme vous, ki font de leur mieux a representer les couleurs du pays, qu'importe ou vous etes. "Ensemble" nous pouvons faire des grandes choses. Yep, "now is the time to shine" lol!
JE SUIS AVEC TOI FRERE!! Le 25 Mai, Gabao Athletes fetera ses "1 an d'anniversaire" Et je pense qu'1 an plus tard, nous seront reconnu de partout...
Bassé, bassé!!!!
Je pense qu'à travers ce site, nous pouvons faire la pub des différents clubs d'arts martiaux qui existent au Gabon, avec les disciplines, les noms des enseignants et les contacts. Pour cela, il faut que la nouvelle passe au pays pour que les clubs se fassent connaître. Je ne sais pas encore comment on ferait pour répertorier tous les clubs car nous ne sommes pas présents sur place, mais il faudra le faire. Après, il faudra organiser un méga stage animé par les professeurs locaux et expatriés. le but de ce stage étant de créer une ambiance entre les enseignants, et un mouvement fédérateur autour du développement des arts martiaux au Gabon, tout en contribuant au perfectionnement de l'encadrement scientifique et pédagogique. Je ne veux pas dire que les enseignants gabonais manquent de pédagogie ni de connaissances scientifiques, il faut juste leur montrer comment mettre cela en valeur afin de donner du cachet à leurs écoles et attirer l'attention des autorités gabonaises. Une autre étape serait d'apporter un minimum de matériel aux enseignants (raquettes, paos, patte d'ours, gants, protège-dents, etc) afin de les aider dans leur travail. Ceci signifie qu'il faudra trouver le moyen de financer cet achat. Bref, c'est à étudier sur le long terme.
Pour finir, j'espère comme toi, petit frère que dans un an, Gabao Athlètes sera incontournable pour toute personne voulant se renseigner sur des clubs d'arts martiaux au Gabon car ça manque encore. On est ensemble!
T'as biens dis frere! Je connais des frangins comme "Armel Biyo'o ("Entraineur National Techninque du GABON et Directeur Technique de la Ligue de L'ESTUAIRE", Qwan Ki do) qui reside au Gabon et qui peut nous aider avec les noms des enseignants, des clubs d'arts martiaux pour faire la pub des differents clubs au Gabon. Et "Gabao Athletes" s'est meme lancé dans la creation des sites des clubs en commencant par celui du maitre Biyo'o (www.xich-long.com). Nous pouvons bien organiser beaucoup de choses chez nous. Rien n'est impossible!!
On est tous ensemble!!
En effet, je pense que le monde martial gabonais connait la vache maigre, mais pour autant il regorge des multiples talents.Selon moi, le probleme ne situe pas seulement aux niveaux des infrastructures sportives.Parcequ'il ya un probleme de releve au Gabon.Nos grands athletes d'atant,n'ont pas su comment leguer leur glorieux vecu martial a une jeunesse qui ne demande qu'a etre comme eux ou bien plus.Nous jeunes pratiquants n'attendons pas forcement des infrastructures sportives modernes et plus huppees pour s'entrainer, mais plutot que L'Etat a travers ses dirigents fassent plus attentions a ses sportifs s'il veut continuer ou esperer a etre honorer dans les joutes continentales ou internationales comme se fut le cas avec Melanie en judo,Me Menie en taekwendo, Buda en full contact,etc. Je sincerement que pour de meilleurs resultats L'Etat doit a travers l'opinion public donner a ses athletes la reconnaissance et le respect qu'ils meritent.Pour finir, des stages de rencontres sont egalement necessaires,mais on a plus besoin d'organiser des competions sur le plan local et international afin de maintenir le niveau des athletes et de les confronter aux autres venus d'ailleurs.Et cela dans le souci d'ameliorer l'image de notre cher pays le Gabon... Un Judoka gabonais.
Bonjour Frère. Je suis d'accord avec ce que tu dis au sujet de nos aînés qui n'ont pas su nous transmettre leur vécu martial. Tout ce qu'ils nous ont transmis ce sont des querelles de personnes et de styles. Aussi, les pratiquants gabonais ont évolué dans une ambiance de séparatisme déclaré. Ils nous ont aussi légué les rivalités entre personnes et styles. Cela ne nous grandit pas outre mesure et ne nous fait pas évoluer non plus. C'est pour cette raison que ce site est bien car il réunit des athlètes de diverses disciplines et d'origines différentes. C'est pour ça que j'ai proposé de se faire des rencontres estivales pour créer un noyau dont la mission sera de créer un véritable esprit de fraternité entre les gabonais sportifs et une future structure fédérale et vraiment fédératrice. Je vais maintenant te décevoir car tu dis qu'on n'a pas forcément besoin de structures, que l'Etat devrait plus mettre en valeur ses athlètes, qu'on devrait organiser des compétitions, etc. Tu sais, pour que l'Etat fasse attention à ses athlètes, il faut qu'il y ait des structures d'accueil dignes, qu'il y ait des encadrements dignes, qu'il y ait un sérieux des dirigeants, qu'il y ait une volonté d'aller de l'avant. Or, au Gabon, il ya très peu de structures d'accueil; les gens s'entrainent dans des conditions hors du commun. Il ya des gens qui s'entrainent dans des maisons inachevés qui n'appartiennent à on ne sait qui. Il ya des clubs qui existent mais qui n'ont aucun statut de club ou d'association avec des statuts et règlement intérieur. Comment voulez-vous que l'Etat soutiennent cela. L'Etat ne sait même pas combien il y a de clubs au Gabon, ni ce que ces clubs enseignent vraiment, ni si les enseignants sont qualifiés. ne vous méprenez pas, je ne dis pas que les enseignants ne sont pas bons, mais ils peuvent être de très bons techniciens sans être qualifiés pour enseigner. Ce n'est pas parce qu'on a fait la 6e avec un député qu'on est aussi député. Il faut faire de la politique et se présenter aux élections. Bref, vous me comprenez. Et pour les compétitions, c'est pareil, tu ne peux faire de compétions que si cela est fait dans un cadre strict. mais ça, personne ne semble le savoir. C'est pour ça que j'ai envie qu'on forme nos cadres. Je suis actuellement Directeur Technique d'une des plus grandes écoles de France en termes d'effectifs. Je forme des enseignants; J'ai été Responsable régional du Kung Fu dans ma région, j'ai organisé des compétitions et autres événements de la fédération française. L'expérience que j'ai dans ce domaine me laisse croire qu'il ya beaucoup de choses à faire; et on va y arriver. En attendant, créez des liens autour de vous et parlez de ce site, car la révolution viendra de Gabao Athlètes. Bassé!
Merci, Sensei pour votre reponse.Alors ya-t-il lieu de penser que les arts martiaux gabonais ont plus de difficulter a evoluer sur plan administratif que sur le plan sportif?
Bonjour Dimitri. Je te propose dans un premier temps qu'on se tutoie. Et pour répondre à ta question, je pense que le sérieux d'une discipline sportive, quelle que soit sa nature, doit être régi par la conformité et le respect de la législation. Toute activité doit évoluer dans un cadre administratif strict pour démontrer son sérieux. Prends par exemple quelqu'un qui voudrait ouvrir un collège privé. Il faut qu'il déclare son établissement aux autorités, que son programme d'enseignement corresponde au programme de l'éducation nationale, qu'il ait des enseignants qualifiés et qu'il ait de bons résultats. S'il ne remplit pas certaines de ces conditions, son établissement ne sera pas pris au sérieux, ni par l'Etat, ni par les gens qui veulent s'inscrire. Tu ne vas pas inscrire ton enfant en classe de 6e dans un collège qui recrute des enseignants qui n'ont même pas le niveau 3e ou bac. Comment veux-tu que ce collège soit pris au sérieux? Donc pour revenir aux arts martiaux gabonais, c'est en effet sur le plan administratif qu'ils doivent évoluer, car sur le plan technique, il y a de très bonnes choses. mais nous ne pouvons pas organiser de compétitions internationales si nous n'avons pas la légitimité nécessaire à ce genre de manifestations. Tu vois, lorsque nous arrivons à l'Etranger, nos ceinture noires ne valent rien car elles ne sont pas délivrées par une fédération délégataire. C'est quoi une fédération délégataire? Pas grand monde au Gabon ne sait ce que c'est. Moi j'ai passé des diplomes pour enseigner le Kung Fu quand j'étais au Gabon; lorsque je suis arrivé en France, ils m'ont demandé certains documents officiels que je n'avais même pas et je ne savais même pas ce que c'était. C'est pour cela que je veux que nos cadres soient formés et que nos clubs d'arts martiaux soient reconnus par l'Etat et que nos diplomes soient reconnus à l'Etranger. Tu ne me laisses pas le choix. Je suis obligé de te dire que j'ai un projet là dessus. Pour le moment c'est en préparation. Dès que j'aurais tous les éléments et les personnes nécessaires, je le lance. Mon objectif est de donner de la valeur aux arts martiaux gabonais au Gabon, en Afrique et dans le monde. C'est énorme mais ça viendra si j'ai le temps et les moyens. c'est pourquoi je veux que l'on commence par des rencontres de temps en temps. Mon seul problème c'est que je n'ai pas assez de temps et d'argent pour me rendre sur place et mener ce projet qui me tient à coeur. Mais j'ai déjà des volontaires prêts à m'aider.
Pour finir, la version chinoise de Sensei c'est Sifu ou Shifu. A bientôt mon frère.
Hi! sensei, je mettrai aussi de mon zele pour participer a la promotion de ce site.Je voudrai aussi que ce site cherche a etre panafricain, car on y rencontrera plusieurs athletes venus du monde entier.
Bonne iniative!! Il faut bien etudier le terrain et se rencontrer avec les pratiquants ki sont au Gabon!!! On est ensemble!!
Justement Luc; il faut commencer par étudier le terrain. Super Lee va cet été au Gabon et il aura un cahier des charges pour étudier le terrain et amorcer le projet. Je ne pense pas qu'on puisse commencer ces rencontres cet été, car le délai est court, mais au moins nous aurons des renseignements utiles pour l'avenir. Nous aurons besoin du savoir des personnes extérieures et des compétences des locaux. Ensemble nous construirons j'espère, la future capitale africaine des arts martiaux. Gabao en force!!!
Selon ma conception , je pense que il faut savoir se fixè des objectifs et les moyens d'atteindre ses buts en suite mettons y de la volontè dans nos actions positive et (DIEU LE PERE ) fera le reste .
Cela pour dire que, nous pratiquants d'arts martiaux qui excellons de part et d'autre tant sur le plan exterieur et d'autre sur le plan local pour l'heure , nous devons nous dire ma foi ,que l'humilité prècede la sagesse et la sagesse précede la gloire car de même le partage est un acquis d'amour .
Pour ma part, je serais d'ici là à lbv et je reste à votre entière disposition pour la bonne continuité des choses pour l'evolution de notre pays et j'ose espèrer que notre chére frère super lee saura amorcer les choses pendant son sejour au gabon.

RSS

Badge

Chargement en cours…

À propos

Anniversaires

Il n'y a aucun anniversaire aujourd'hui

G.M.A CONNECTIONS

free counters

Liens Internet de GMA

EN VEDETTE SUR GABAO ATHLETES (INTERVIEWS)

INTERVIEW AVEC LE MAITRE GHISLAIN NZEH NDONG

Ceinture noire 3e Dan et diplômé d’Etat en Kung Fu, il enseigne cette discipline au sein de l’Ecole Long Tao dont le siège est à Toulouse, avec quelques antennes ailleurs en France et en Afrique (Sénégal).

Cliquez ici pour en lire plus

          --------------------

INTERVIEW AVEC LE Maître Olivier NGUEMA AKWE

Ceinture noire 3°dan de shaolin kung fu, 2° dan de kung fu wu dang, 1°dan de Kung fu traditionnel wu tao, maître de nin-jutsu.
" Cliquez ici pour lire l'interview du Maître Olivier NGUEMA AKWE par Gabao Athletes"

           --------------------


INTERVIEW AVEC LE MAITRE BIYO'O ARMEL ( 2è DANG WUQKD)

Instructeur de Qwankido au GABON, Entraineur National Technique et Directeur Technique de la Ligue de l'Estuaire.
." Cliquez ici pour lire l'interview du maitre Biyo'o par Gabao Athletes"

GMA Wear

© 2018   Créé par Guy-Roger Nzamba.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation